Partager
Un programme a été imaginé sur-mesure pour que, durant les six mois de la construction d’ARKÉA PAPREC, Sébastien Simon puisse prendre en main son monocoque de 60 pieds. C’est donc à bord de l’IMOCA PRB mis aux couleurs de ses partenaires que Sébastien enchaîne ses premiers milles en 60’ en tant que skipper.

L’IMOCA ARKÉA PAPREC en construction à Port-La-Forêt

C’est à Port-La-Forêt, à la base du team ARKÉA PAPREC que se construit actuellement le monocoque de 18,28 mètres. Dessiné par l’architecte Juan Kouyoumdjian (également auteur des foils de PRB), le 60 pieds est intégralement assemblé en interne par les équipes du team.

Si ce procédé est courant sur d’autres circuits comme la Volvo Ocean Race, c’est la première fois qu’il est mis en place pour un IMOCA. L’ensemble des pièces du bateau dont la coque et le pont, construites pour la plupart chez CDK Technologies et C3 Technologies, est réceptionné par les équipes de Sébastien Simon et Vincent Riou. Le puzzle est ensuite assemblé pendant plusieurs mois. Une quarantaine de personnes, femmes et hommes aux compétences variées, vont travailler sur le monocoque ARKÉA PAPREC dont la mise à l’eau est prévue à l’été 2019.

L’IMOCA ARKÉA PAPREC est entièrement pensé, conçu et construit autour du fonctionnement de ses foils nouvelle génération

Juan Kouyoumdjian, architecte