Ils parlent de Sébastien :

Alain Simon
Père de Sébastien
Pendant le confinement, Sébastien nous a concocté une recette de cuisine. Voici la mienne, celle du « chou marin ». Une recette simple et efficace, que même Norbert ne parviendrait pas à sublimer. Vous prenez un chou tout neuf (ils sont légion à cet âge), un rien timide, un bateau, du sel, beaucoup de sel. Vous laissez mariner quelques années dans un cocktail de courses au large en n’oubliant pas de brasser régulièrement. Vous obtenez alors un garçon audacieux, plein de ressources, sûr de lui, déterminé, et toujours aussi discret. Exigeant et perfectionniste, il est resté émotif et prend les choses très à cœur, ce qui lui vaut de se mettre parfois une pression énorme, que seul un tempérament bien trempé lui permet de surmonter. N’empêche, il m’apporte du bonheur, et si je ne l’avais pas déjà, j’en voudrais un comme ça.
Mamie Odette
Grand-mère de Sébastien
‘La voile, ce n’est pas un métier’ ; des propos que Sébastien me rappelle de temps à autre avec humour et bienveillance. Question de génération, je ne comprenais pas, comment, avec un diplôme d’ingénieur en poche, on puisse s’embarquer dans un domaine comme la voile, que je percevais comme un simple loisir. Aujourd’hui, je le vois accompli. Il a pris de l’assurance, une volonté de fer, rien ne l’arrête. Il est vraiment dans son élément et pour autant, il est resté un gentil garçon, serviable et attentionné.
Vincent Riou
Directeur technique du team ARKEA PAPREC, vainqueur du Vendée Globe 2004-2005
J’ai rencontré Sébastien à PortLa-Forêt quand il est arrivé pour sa première saison en Figaro Bénéteau. Il s’est très vite rapproché de tous les acteurs de la course au large et a même proposé ses services car il était curieux de tout. Il souhaitait bien sûr apprendre à faire du Figaro mais aussi puiser dans le potentiel extraordinaire que nous avons làbas. Nous avons navigué ensemble à plusieurs reprises. Sébastien est un grand compétiteur. Il va réaliser son rêve et je lui souhaite d’aller très loin.
Jean-Pierre Denis
Président du groupe Arkéa
Sébastien incarne un certain nombre de valeurs dans lesquelles se retrouve le groupe Arkéa : cette audace inhérente à la course au large, un sens de l’engagement et une forme d’exigence par rapport à lui -même. C’est un garçon en recherche permanente de performance.
Sébastien Petithuguenin
Directeur Général de Paprec Group
Si je devais décrire Sébastien, je vous dirais : ne vous fiez pas aux apparences. Derrière ce jeune homme bien sous tous rapports, se cache un sportif prêt à tout ! Il est pressé, il n’a pas envie de traîner en chemin mais de se confronter tout de suite à l’excellence.
Tom Laperche
Skipper du Figaro Bretagne CMB Espoir
Je suis arrivé dans le Team Bretagne CMB au moment où Sébastien le quittait. Je n’ai pas pu bien le connaître mais pour autant j’ai suivi de très près ses performances lors de son cursus au sein du team. Depuis que je suis sur le circuit, il m’envoie toujours des messages quand je marche bien. Il est un pur produit de cette magnifique filière de formation. En cinq années, il a découvert la course au large et fini par gagner la Solitaire du Figaro, avant de partir sur le Vendée Globe ! Chapeau ! C’est une belle suite que j’espère atteindre.
Loïs Berrehar
Skipper du Figaro Bretagne CMB Performance
Sébastien est une personne vraiment passionnée et dévouée pour ses projets. Il est impressionnant de rigueur et de détermination. J’ai eu la chance d’intégrer le Team Bretagne CMB en 2018 pour ma première Solitaire du Figaro et d’apprendre à ses côtés. J’ai découvert un mec vraiment top. Le voir en plus gagner cette course mythique et pouvoir célébrer sa victoire à ses côtés était vraiment inspirant. Il est sûrement l’un des marins les plus talentueux de sa génération!
Christian Le Pape
Directeur du Pôle Finistère Course au Large
Sébastien mérite d’être là où il est. Il s’est donné les moyens, il a bossé et il a gagné. Il n’est pas dans la sérénité à laquelle il aurait pu aspirer car il a vu sa préparation perturbée par des soucis techniques. En ce sens, il ne fait pas partie des leaders mais c’est un outsider dangereux ! C’est un sportif accompli qui a tous les atouts pour briller sur un Vendée Globe. Psychologiquement, comme toutes les personnes aux trajectoires brillantes que ce soit sur le plan scolaire ou professionnel, il est impacté par ce qu’il a vécu ces derniers mois. Il a besoin de revenir à du sportif. Et il réagit plutôt bien à ces difficultés. Il n’est pas amer. C’est sûr, il faudra compter sur lui pour ce Vendée Globe!
Armel Le Cléac’h
Vainqueur du Vendée Globe 2016-2017
Après une école d’ingénieurs et beaucoup de dériveur, Sébastien est arrivé sur le circuit Figaro grâce à une sélection. Cela nous fait pas mal de points communs ! Sébastien a gravi les échelons dans le bon ordre. En gagnant la Solitaire du Figaro, il a prouvé qu’il avait les atouts nécessaires pour aller faire le Vendée Globe avec l’ambition d’aller le plus haut possible. Malgré la course contre la montre dans laquelle est engagée son équipe, Sébastien a le talent pour y arriver et un bon bateau. Il pourrait faire partie des bonnes surprises.