Partager
Même si la construction de l’IMOCA ARKÉA PAPREC passionne Sébastien Simon, pas question pour autant de délaisser la navigation. Tout un programme a été imaginé sur-mesure pour que, durant les six mois de la naissance d’ARKÉA PAPREC, Sébastien puisse déjà prendre en main un 60 pieds. C’est donc à bord de l’IMOCA PRB mis au couleur de ses partenaires que le Vendéen va enchaîner les milles et naviguer en équipage avec Vincent Riou, expert de ces monocoques.

Sébastien Simon, skipper ARKÉA PAPREC

« j’ai la chance de pouvoir naviguer sur le bateau de Vincent et donc de m’échapper, de garder cette partie « plaisir » que je ressens lorsque je suis sur l’eau. De l’autre côté, il y a la construction de mon bateau qui est un projet passionnant et dans lequel je veux vraiment être acteur et pas seulement pilote. Cela me va bien de pouvoir jongler entre les deux. La navigation me permet de me libérer l’esprit et de revenir au bureau avec un peu de fraîcheur ! »

Vincent Riou, directeur technique

« L’objectif de cette transat est que Sébastien s’approprie le bateau en toute sécurité, avec un bon guide. Il doit être capable dans quelques mois de le mener seul et de traverser l’Atlantique. C’est plutôt sympa, je vais le voir découvrir cette machine et l’utilisation de ces bateaux qui sont assez techniques. Je vais avoir un rôle de conseiller et d’observateur privilégié. Cela va être aussi un bon moment à deux car passer du temps sur l’eau, cela permet de prendre un peu de recul. Nous avons un projet qui nous amène jusqu’en 2021, ce sera l’occasion de faire le point : le chemin parcouru et celui restant à parcourir.

Sébastien est un grand sportif, je n’ai aucun doute là-dessus. Il a fait complètement ses preuves en gagnant la Solitaire URGO Le Figaro mais on savait déjà avant qu’il était mature. Il fallait passer le dernier échelon et transformer des compétences en un résultat, ce qu’il a su faire cette année. Cette victoire lui amène de la confiance pour la suite et le libère de pas mal de choses. Cela va lui permettre de se concentrer à fond sur son projet IMOCA et sa préparation au Vendée Globe. »