Partager
Après avoir perdu quelques places hier suite à leurs empannages successifs, Sébastien et Vincent ont bien négocié cette nuit et pointent à la 7e place ce matin, à 248 milles du leader Charal. Le duo a été forcé de se décaler dans l’Ouest hier pour éviter le dévent des îles du Cap Vert et trouver le bon angle dans un alizé plus Nord. Derrière, les concurrents se rapprochent et l’on voit la flotte se regrouper avant même le pot-au-noir.

« Le vent a tourné plus au nord hier et nous a imposé d’empanner. Nous avons donc fait 4 empannages ! Ceux de devant n’ont jamais ralenti et nous, on s’est fait recoller par derrière » raconte Sébastien Simon.

« Nous avons une quinzaine de nœuds de vent et une mer relativement plate. Le pot-au-noir s’annonce stable et simple. Cela veut dire que les leaders ne vont pas perdre trop de terrain… On réfléchit encore à notre stratégie, tout n’est pas joué. »

Immobilisé 4h à Cherbourg pour effectuer des réparations quelques heures après le départ de la course, le tout nouvel Imoca mené par Thomas Ruyant et Antoine Koch (Advens for Cybersecurity) bat des records de vitesse. Il est ce matin à un peu plus de 40 milles du tableau arrière d’ARKEA PAPREC.