Partager
Après un rapide chantier post Rolex Fastnet Race, le nouveau 60 pieds de Sébastien Simon a été remis à l’eau et a participé à son premier stage d’entrainement avec le Pôle Finistère Course au Large la semaine dernière. « C’est toujours intéressant mais assez étrange parce qu’on s’entraine contre nos concurrents principaux. Nous essayons d’échanger, il y a un compromis à trouver » explique le skipper d’ARKEA PAPREC.

Lors de ce stage offshore, Sébastien Simon et Vincent Riou ont pu prendre leurs marques par rapports aux autres foilers nouvelle génération (Charal de Jérémie Beyou et APIVIA de Charlie Dalin) mais aussi se mesurer à des bateaux d’ancienne génération fiabilisés (Initiatives Cœur et 11th Hour Racing).

« Nous voulions essayer d’étudier le comportement du bateau, de voir de l’extérieur mais aussi ce qu’on ressentait de l’intérieur parce qu’il nous reste beaucoup de travail à faire sur la calibration électronique » détaille Sébastien. « Nous voulions vraiment vraiment essayer de nous fier à nos sensations, et en ça c’était très enrichissant. Ce sont des bateaux qui mécaniquement sont très compliqués, donc il faut du temps. Nous souhaitons faire les choses correctement donc on prend le temps qu’il faut. »

Mardi 3 septembre, ARKEA PAPREC prendra le large direction Bordeaux en vue de son baptême qui aura lieu vendredi 6 à 12h sur la Gironde. Des membres de l’équipe technique embarqueront avec Sébastien et Vincent pour ce convoyage dans le Golfe de Gascogne.