Partager
Dans quelques semaines, c’est une aventure de plusieurs mois qui prendra fin. Lors de la mise à l’eau d’ARKÉA PAPREC, l’équipe de constructeurs qui a mis tout son savoir-faire au service du projet, laissera les clés du bateau à Sébastien Simon et son équipe technique. Une nouvelle page s’ouvrira alors pour le skipper d’ARKÉA PAPREC, impatient d’aller naviguer sur sa nouvelle machine.

Pendant plus de 5 mois, ils ont œuvré. Qui pour imaginer le bateau, qui pour le dessiner et en étudier chaque recoin, qui encore pour poser le premier pli de carbone ou développer tout le système électronique.

Depuis cet hiver, le team compte plus de 30 personnes aux compétences extrêmement variées. Ancien navigateur, shaper (constructeur de surfs), militaire reconverti ou encore charpentier, tous ont mis leur savoir-faire au service du team ARKÉA PAPREC pour construire le 60 pieds dessiné par Juan Kouyoumdjian.

Sébastien Simon au chantier © Martin Viezzer / Arkéa Paprec

A l’image de ce que l’on a pu voir sur la Volvo Ocean Race, c’est une véritable équipe de « boat builders » qui a été montée par Sébastien Simon et Vincent Riou, directeur technique du team. ARKÉA PAPREC a en effet été intégralement assemblé en interne, dans le hangar de Vincent Riou à Port-La-Forêt. Une technique rarement vue sur le circuit IMOCA mais qui a permis de maitriser totalement la construction. Durant toutes ces semaines, Sébastien Simon a découvert et appris aux côtés de son équipe pour voir naitre un 60 pieds qui n’aura, dès sa mise à l’eau, aucun secret pour lui.

Des spécialistes du composite aux rois de l’électronique en passant par les communicants et l’équipe logistique, découvrez les membres du team ARKÉA PAPREC : https://www.teamarkeapaprec.com/le-team