Partager
Le duo d’ARKEA PAPREC, se classe ce matin toujours à la 4e place, devant l’IMOCA Initiatives-Coeur (Davies / Lunven). Sébastien Simon et Yann Eliès ont enroulé l’archipel brésilien, Fernando de Noronha hier en fin de journée, l’une des dernières marques de parcours des IMOCA avant leur arrivée à Fort-de-France.

Fernando de Noronha est un archipel brésilien de 26 km2, situé au large de Récife, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001. Sébastien et Yann, le temps d’une vidéo nous ont partagé la beauté du paysage lors de leur passage au point le plus Sud du parcours. La bataille continue avec le duo Samantha Davies / Nicolas Lunven, qui est ce matin à 23 milles du tableau arrière d’ARKEA PAPREC. Il reste encore 1 900 milles à parcourir avant La Martinique et beaucoup de coups restent à jouer !

Contacté ce matin, Sébastien nous commente les conditions de navigation :

« Nous avons commencé par faire un bord un petit peu dans le nord-est et en fait nous nous sommes retrouvés dans pas trop d’air, donc nous avons décidé de retourner plus proche de la zone interdite qui est le long du Brésil pour essayer de retrouver un peu de vent. Le vent est un peu plus à droite que prévu et cela s’annonce stratégique, je pense que nous n’avons pas la même voile qu’Initiatives-Coeur, nous évoluons sous gennaker et je pense qu’ils sont sous spi. Le vent n’est pas aussi fort que prévu, peut-être que cela nous amènera à faire un changement de voile. »

Le duo d’ARKEA PAPREC va devoir aujourd’hui tricoter le long des côtes brésiliennes à l’image du trio de tête. Une série d’empannages le long de la zone interdite attend Sébastien et Yann pour cette journée de dimanche. La direction de course a délimité une zone d’exclusion le long des côtes du Nord du Brésil jusqu’à la Guyane. Une zone dangereuse, où naviguent des pêcheurs bien souvent dépourvus d’AIS et où se trouvent de nombreux objets rejetés pas les fleuves brésiliens.

Toujours en tête, LinkedOut (Ruyant / Lagravière) distance maintenant APIVIA (Dalin / Meilhat) et Charal (Beyou / Pratt) de 73 et 106 milles. Les trois IMOCA ont creusé l’écart avec les chasseurs et pourraient bien bénéficier de conditions plus favorables pour continuer à allonger la foulée dans les prochaines heures.

L’IMOCA ARKEA PAPREC pointe ce matin à la 4e place, à 391 milles du leader LinkedOut (Ruyant / Lagravière).

 

ARKEA PAPREC - Navigation © Martin Viezzer / Arkea Paprec