Partager
Sébastien Simon et Yann Eliès, ont passé hier en fin de journée les îles Canaries et longent maintenant les côtes africaines. Les cartes ont à nouveau été redistribuées au passage des Canaries et c’est l’IMOCA Charal (Beyou / Pratt) qui est actuellement en tête, à seulement 51 milles du duo ARKEA PAPREC. La tête de flotte semble avoir fait le break avec les poursuivants qui pour certains sont encore aux prises avec des vents faibles au passage de l’archipel. ARKEA PAPREC compte désormais plus de 100 milles d’avance sur Prysmian Group, son plus proche poursuivant.

 Contacté ce matin Yann nous donnait les nouvelles du bord :

« Nous avons quitté les îles Canaries vers minuit. C’était vraiment joli, il y avait des lumières partout et nous avions un petit peu de vent. Actuellement, nous faisons route plein sud, nous faisons un peu la course avec une zone sans vent qui a rattrapé nos concurrents qui sont derrière. Nous essayons de ne pas nous faire manger par cette bulle sans vent, cela va faire un petit passage à niveau, mais pour le moment ça à l’air d’aller de notre côté, mais ce n’est pas encore gagné ! Le programme de la journée : nous allons longer les côtes africaines, nous devrions passer à moins de 50 km de la côte et essayer de continuer la route vers le plein sud, ce n’est pas encore d’actualité de faire de l’ouest. »

Sébastien et Yann continuent leur descente vers le sud, vers les îles du Cap-Vert. Ils ont choisi de longer les côtes africaines tandis que le groupe des trois leaders Charal (Beyou / Pratt), LinkedOut (Ruyant / Lagravière) et Apivia (Dalin / Meilhat) ont mis de l’Ouest dans leur route ce matin.

L’IMOCA ARKEA PAPREC pointe ce matin à la 6e place, distancé par le 60 pieds Charal (Beyou / Pratt) de 51 milles.

lever de soleil à bord d'ARKEA PAPREC © Team ARKEA PAPREC