Partager
Après la mise à l’eau de l’Imoca ARKEA PAPREC le 5 mai dernier, Sébastien Simon a pu profiter de deux jours de navigation en baie de Port-La-Forêt puis d’une sortie plus longue dans le golfe de Gascogne avec notamment le marin espagnol Iker Martinez, double médaillé olympique et triple champion du monde en 49er. Une remise en jambes bienvenue pour le skipper sablais qui était impatient de retrouver sa machine. 

ARKEA PAPREC avait été remis à l'eau mercredi 5 mai après plusieurs mois de chantier. “Ces 4 mois ont été optimisés pour  fiabiliser le bateau car nous avions choisi de ne pas effectuer de modifications majeures. Nous nous sommes plutôt concentrés sur les réparations après le Vendée Globe et le planning pour pouvoir retourner sur l’eau rapidement”. Un moment attendu par le skipper et qui marque le début d’une nouvelle saison : ”je souhaite naviguer le plus possible cette année et essayer de tirer le maximum du potentiel d’ARKEA PAPREC.

La semaine dernière, le marin sablais est parti plus de 48 heures en mer pour un parcours de 600 milles dans le golfe de Gascogne. “Au retour, nous sommes allés chercher une dépression pour travailler le portant VMG (meilleur compromis cap/vitesse lorsque le vent vient de l’arrière) qui est le point faible d’ARKEA PAPREC. Les conditions étaient costaudes, nous avons tous été malades mais ça nous a permis de travailler cette allure !” plaisante Sébastien Simon. Accompagné d’Iker Martinez, médaillé d’or aux JO d’Athènes en 49er puis médaillé d’argent à Pékin, Sébastien a vite retrouvé de bonnes sensations à bord de son Imoca.

 

A Fuerteventura, au restaurant avec des copains, un homme me tape sur l’épaule et me dit : “tu es Sébastien Simon ? Enchanté, je suis Iker Martinez !"

Sébastien Simon

 

À chaque jour de navigation, on dépassait les 30 nœuds de vitesse, c'est impressionnant ! Iker a trouvé, comme nous, que le bateau avait un potentiel extraordinaire mais nous devons encore apprendre pour l’exploiter à 100%. Ça laisse entrevoir de belles choses. Iker est un homme hyper positif, constructif, curieux. Il nous a posé des questions très intéressantes qui nous ont amenés à réfléchir sur des points nouveaux. C’était la première fois qu’il naviguait en Imoca à foils et c’était une super expérience.

Sébastien et son équipe s’entraîneront à nouveau en fin de semaine puis ARKEA PAPREC sera convoyé à Lorient pour des opérations de relations publiques.