Partager
Depuis ce matin et le choc avec un OFNI survenu à 9h20 HF, Sébastien Simon a mis la course entre parenthèses. Il progresse avec la grand-voile affalée (il reste uniquement la corne) et sous tourmentin (petite voile de tempête). C’est désormais la sécurité qui prime à bord d’ARKEA PAPREC. 

Compte tenu des conditions de navigation très musclées à venir (plus de 30-35 nœuds de vent, 5 mètres de creux), Sébastien, en accord avec son équipe, a décidé de faire route au nord pour s’éloigner du plus fort du vent et de la mer. Il s’agit pour cette nuit de pouvoir sécuriser au maximum le bateau, endommagé au niveau du foil tribord. L’objectif est de solliciter le moins possible ARKEA PAPREC en limitant sa vitesse de progression et les contraintes associées pendant le passage du front ce soir et d’échapper au gros de la dépression cette nuit. Demain, dans une zone où le 60 pieds sera moins malmené par les vagues et le vent fort, Sébastien pourra alors étudier plus sereinement les possibilités de réparation et mettre en place les différents scenarii à l’étude avec son équipe à terre. 

Plus d’informations à suivre.