Partager
Pas de répit pour les skippers du Vendée Globe ! Après le passage de front de mercredi matin, il a fallu négocier hier une dorsale anticyclonique (zone de vents faibles) qui leur barrait la route. Sébastien Simon a dû composer avec des vents changeants pour réussir à s’en extraire. Depuis ce matin, le skipper d’ARKEA PAPREC enchaîne les manœuvres pour contourner une petite dépression au nord-ouest des Açores. Sébastien est actuellement 10e, dans une position médiane à l’image du leader Hugo Boss. Un trio de foilers (LinkedOut, Apivia et PRB) se situe plus à l’ouest tandis qu’à l’est, Jean Le Cam mène un groupe de bateaux à dérives.

La fin de semaine s’annonce mouvementée avec la formation d’une dépression tropicale au sud-est des Açores. Surnommée Thêta, elle va générer des vents d’une quarantaine de nœuds. Comme le groupe de tête, Sébastien a prévu de la contourner par le nord-ouest. Il ajustera sa trajectoire grâce aux derniers fichiers météo reçus afin de choisir la meilleure option possible.

L'oeil de Guillaume Le Brec, boat captain d’ARKEA PAPREC

« L’option de Sébastien sur le passage du front était intéressante car elle lui a permis de rester prudent sans perdre trop de terrain. Je pense que tous les concurrents ont fait le dos rond pour ce premier gros coup de vent. Après le passage de la dorsale, il recommence maintenant à toucher du vent à l’approche d’une petite dépression. Le prochain passage à surveiller sera le contournement de Thêta. Il faudra être stratégique pour éviter le cœur de cette dépression qui s’annonce très creuse. »