Partager
Alors que les deux premiers tronçons du parcours ont été avalés en quelques heures, la remontée au près vers Lorient a donné bien du fil à retordre à Sébastien Simon et ses concurrents. Les cinq nouveaux foilers*, dont Apivia en tête depuis le départ, ont vu leur avance fondre cette nuit alors que PRB grappillait du terrain. À l’approche de Groix ce matin, le vent a disparu ouvrant totalement le jeu. C’est finalement Charal (Jérémie Beyou) qui prend la 1re place quelques minutes devant Initiatives Cœur (Sam Davies) et MACSF (Isabelle Joscke).  Pour Sébastien Simon, la bataille s’est jouée jusque sur la ligne qu’il franchit en 6e position, une étrave devant Sea Explorer – Yacht Club de Monaco (Boris Herrman).

Les mots de Sébastien à l’arrivée

« Ça fait vraiment du bien de renouer avec la compétition ! J’ai toujours trouvé que le Défi Azimut est une super course, à la fois pour nous, nos partenaires et le public. Sportivement, c’est très intéressant aussi. Une épreuve de 48 heures, cela nous fait faire beaucoup de manœuvres, c’est très engagé. C’était un super parcours et une super course. À la fin, je me serais cru à une arrivée de Solitaire du Figaro ! 168 milles de près, c’était frustrant car nos foils ne sont pas faits pour faire du près mais il y avait des coups à jouer. Je pense que certains n’ont pas beaucoup dormi cette nuit car les vitesses étaient assez rapides. Je suis un peu déçu de mon classement mais finalement, c’est plutôt positif car cela veut dire que je me suis pris au jeu de la régate ! J’ai toujours été au contact des leaders, quasiment à vue. Il ne manque pas grand-chose, il faut trouver les clés mais on va y arriver !

Le bateau va très bien, c’est positif. J’ai identifié les phases sur lesquelles je dois travailler, surtout à haute vitesse, au-delà de 25 nœuds et nous les atteignons très très vite. 

Je sais que le bateau a le potentiel d’aller très vite, on l’a vu au départ mais maintenant il faut que je continue de prendre confiance. Nous allons travailler dur jusqu’au départ du Vendée Globe.

D’ici là, nous profiterons de tous les temps de navigation, surtout dans la brise pour continuer de fiabiliser et d’optimiser ARKEA PAPREC. »

*ARKEA PAPREC, Apivia, Charal, LinkedOut et L’occitane

Le classement complet

 

Programme de dimanche 13 septembre

TOUR DE GROIX – EN EQUIPAGE
11h00 : Départ du port
13h00 : Mise à disposition du Comité Course pour le Tour de Groix

48h - Défi Azimut © Francois Dourlen / ARKEA PAPREC