Partager
Dimanche 30 août dans la soirée, Sébastien Simon a validé le parcours de 2 000 milles qui finalise sa qualification pour le Vendée Globe. Parti le 23 août dans les petits airs, le skipper a navigué une semaine avec son Imoca équipé du foil tribord. Le Golfe de Gascogne a été le terrain de jeu de cette qualification. Depuis La Bretagne, le Sablais a mis le cap sur La Corogne et Les Açores avant de remonter vers Port La Forêt dans des conditions extrêmement variées. Qualification en poche, Sébastien Simon peut souffler un peu malgré le contre la montre qui se poursuit pour lui et son équipe technique avant d’attaquer la semaine prochaine, le Défi Azimut. 

Réaction de Sébastien à l'arrivée

« Je suis super content ! J’ai passé sept jours en mer pour ce parcours qualificatif. Pour des raisons de timing, nous avons décidé que je ferais cette qualification avec un seul foil. J’ai adapté le parcours pour naviguer au maximum en bâbord amure, sur le foil. J’ai engrangé de l’expérience sur le bateau avec cette nouvelle forme de foils et cela m’a aussi permis de reprendre confiance après les avaries. J’ai rencontré toutes les conditions : 0 nœuds, 30 nœuds, portant, près. C’était très enrichissant.

Je suis forcément soulagé. Je n’avais pas une grosse qualification à effectuer mais il fallait le faire et prendre cette semaine de navigation au bon moment. On aurait aimé se qualifier pendant la Vendée Arctique mais cela s’est passé autrement donc on s’adapte. Et on est quand même très satisfaits. »

Ça fait du bien de voir toute l’équipe avec le sourire. Le bateau va bien, rien n’est cassé. Ils sont eux aussi soulagés. Je pense que ce n’est pas forcément simple de voir que tout ne se passe pas comme prévu. J’étais content qu’ils soient présents à mon arrivée !

 

Arrivée qualification © Martin Viezzer / Arkea Paprec

Place au Défi Azimut

L’équipe d’ARKEA PAPREC a finalisé le foil bâbord qui sera remis en place ce jour. Parallèlement, en Italie chez Persico, se poursuit la construction d’une nouvelle paire de foils que Sébastien récupèrera avant le départ du Vendée Globe. D’ici là, ARKEA PAPREC va participer à la dernière course avant le Vendée Globe, le Défi Azimut. Cet événement incontournable qui se déroule la semaine prochaine réunira la plupart des Imoca du Vendée Globe. Les concurrents participeront à des runs de vitesses mercredi 9 puis les solitaires effectueront 48 heures au large entre jeudi et samedi. « J’ai hâte d’y être » confie Sébastien. « Pour renouer avec la compétition, prendre du plaisir et exploiter le potentiel de mon bateau. Nous repartons sur des notes positives jusqu’au départ du Vendée Globe. »