Partager
Après la casse de son foil tribord en début de course hier, Sébastien Simon a rallié Port-La-Forêt, son port d’attache vers 3 heures du matin. Le skipper a été accueilli par Vincent Riou et son équipe qui ont pu procéder aux premières constatations. Les dégâts engendrés par la casse de ce foil sur la coque et la volonté de ne pas perdre de temps pour commencer les réparations ont poussé Sébastien à prendre la décision d’abandonner la Vendée Arctique Les Sables d’Olonne.

Les mots de Sébastien Simon à son arrivée à Port-La-Forêt :

« J’abandonne la Vendée Arctique Les Sables d’Olonne. Il y a quelques dégâts sur la coque dont une petite voie d’eau. Continuer cette course, ça nous ferait perdre 15 jours sur le chantier qui s’annonce et les expertises. Je ne veux pas devoir faire des réparation à la va-vite. Je préfère prendre cette décision même si c’est forcément avec beaucoup de regrets. Ce qui me rend heureux, c’est de régater, ce n’est pas d’être juste sur l’eau. »

 

« L’important maintenant est de rassembler tous les acteurs qui ont participé à la conception et à la construction de ce foil pour comprendre ce qu’il s’est passé. Un 3e foil est en construction et celui qui est à bâbord du bateau est réversible. Nous allons tout mettre en œuvre pour que cela ne se reproduise pas sur ces prochains foils. »

 

Retour sur l’avarie et le départ

« Cela faisait environ 3 heures que l’on progressait bâbord amure au près à quasiment 17 nœuds. Il y avait un petit peu de mer. J’étais plutôt sous toilé sous J3 et GV 1 ris. J’étais à l’intérieur pour manger un morceau et j’ai entendu un énorme crac. Le bateau s’est couché, c’est le foil qui venait de casser. »

 

« J’ai pris un départ assez moyen mais je me suis rendu compte que le bateau avait un super potentiel au près. J’ai raccroché direct avec le groupe de tête. J’allais plutôt très vite à ce moment-là. J’ai fait une belle entame de course, je tenais la 4e place et j’avais PRB qui est une belle référence juste derrière moi. Je suis frustré car je n’ai pas tiré sur le bateau, je n’en avais pas l’intention. » 

Avarie de foil © Martin Viezzer / Ark√a Paprec