Partager
Marquée par la mise à l’eau et la découverte d’ARKEA PAPREC, l’année 2019 a été intense pour Sébastien Simon. Dans une logique de transmission, le skipper sablais a effectué cette saison en double avec Vincent Riou, directeur technique du team. En 2020, c’est en solitaire que Sébastien mènera son 60 pieds ; de Port-La-Forêt à New-York en passant par les Canaries et jusqu’aux Sables d’Olonne pour l’épreuve phare de la saison, le graal du marin : le Vendée Globe.

CHANTIER D’HIVER À PORT-LA-FORÊT
Pour l’heure, ARKEA PAPREC est en chantier. Contrôles mécaniques, électroniques, de structure, l’équipe technique passe le bateau au peigne fin pour le préparer à une saison dense. Des modifications ergonomiques sont également en cours pour optimiser le 60 pieds en mode solitaire.

Ce chantier a aussi pour but de doter ARKEA PAPREC d’une nouvelle paire de foils. Dessinés par Juan Kouyoumdjian, l’architecte du bateau, ces nouveaux appendices seront plus typés et adaptés au parcours du Vendée Globe.

 

« Les heures de navigation, en entraînement et en course, ont permis d’analyser le comportement et les attitudes d’ARKEA PAPREC. Les situations de référence sont très complètes et ont été essentielles pour dessiner, concevoir et fabriquer la 2e version. »

Sébastien Simon

 

AU PROGRAMME POUR 2020
Afin de valider les modifications de son monocoque, Sébastien naviguera en équipage vers les Canaries au mois de mai avant de traverser l’Atlantique en solitaire jusqu’à New-York début juin. Le skipper d’ARKEA PAPREC prendra le départ le 16 juin de la transat New-York Vendée qui le mènera aux Sables d’Olonne. Après un chantier d’été indispensable, le marin et son bateau seront à Lorient en septembre pour disputer le Défi Azimut. En octobre, Sébastien rejoindra la ville où il a grandi, pour le départ du Vendée Globe. D’un rêve d’enfant, ce tour du monde en solitaire deviendra enfin réalité et c’est le 8 novembre que Sébastien empruntera le célèbre chenal des Sables d’Olonne. Il sera le 1er Sablais et 1er Vendéen à s’aligner sur cette course mythique.

 

« Nous avons établi le programme 2020 en fonction du Vendée Globe, des conditions que je rencontrerai sur ce tour du monde. Nous allons donc travailler les allures de portant en allant aux Canaries en équipage. J’effectuerai ensuite une transat vers New-York afin de valider ma qualification pour le Vendée Globe. Le retour se fera en course, lors de la transat New-York Vendée qui réunira tous les concurrents du tour du monde. »

Sébastien Simon